» Culinaria – La Plage des Chefs « 

10561697_839896446021920_3227657430275498343_nAprès l’incroyable ‘Festin Originel’ du mois de mai, voici la version estivale de Culinaria ; La Plage des Chefs. Pour la deuxième année, vu le succès de l’été passée, on a pu profiter d’un moment de gastronomie les pieds dans le sable… Enfin, presque^^ Situé sur la plage de Knokke, le concept est légèrement différent de celui de base à Tour&Taxis. Chaque jour, quatre chefs belges ( dont la plupart sont étoilés ) proposent des mets gastronomiques sous une tente à quelques pas de la mer. Un cadre maritime, une ambiance décontractée, de bonnes choses à manger ( et à boire, grâce à la collaboration de Leffe et de Liquor 43 ), que demander de plus?…Culinaria

Je n’avais pas eu la chance d’y aller l’année passée, du coup je ne pouvais pas manquer cette édition-ci. C’est même avec impatience que j’attendais l’annonce des chefs présents, puis il me fallait faire un choix sur le jour où j’irais y manger. Finalement notre choix s’arrète sur le dimanche, en grande partie par facilité même si les plats annoncés ont l’air appétissants. C’est d’ailleurs grâce aux énoncés que j’arrive à en motiver un de faire le déplacement jusqu’à Knokke^^ Je prie toute la semaine pour du beau temps ( mais à mon avis, z’ont pas du bien entendre là en haut ) et nous voilà en route pour cette aventure gastronomique à la mer.Culinaria2

Alors, pour ceux qui n’ont pas de voiture ( comme nous ), le trajet est déjà une aventure en soi. Une heure trente de train et quinze minutes de bus plus tard, on arrive enfin sur place. Juste à temps car il se met à pleuvoir des cordes. Bon ben, froid il ne fait pas et tant qu’on est au sec cela me va. Pour commencer ce repas, une petite Leffe Ruby accompagnée d’un gruyère ( salé en contre balance du gout sucré de la bière ) et d’une tranche de jambon fumée. Cela nous laisse le temps de chercher un endroit où manger. Vu le mauvais temps, tout le monde se retrouve sous la tente et la place vient à manquer. On partagera un mange-debout avec un gentil couple anversois ainsi q’un moins gentil (ou disons plutôt assez malpoli) groupe de francophone. Dommage car il y a encore quelques mange-debout qui trônent sous la pluie mais personne de l’organisation pensent à les rentrer. Tant pis, on est là pour profiter de ce qu’il y a dans les assiettes.L'Amandier

Là, aucune fausse note. On commence par le tomate-crevette revisité par Martin Volkaerts (L’amandier),  un jeune chef de seulement 23 ans (!) et ancien apprenti à L’air du Temps. Une tuerie! Je raffole pas des tomates mais là, je dévore mon entrée. Le mélange des saveurs et des textures rendent le plat complex et délicieux. Le plat suivant est un terre-mer réalisé par Axel Colonna-Cesari (Centpourcent *). Son plat de thon m’avait enchanté à Culinaria, ici il nous propose du king crab accompagné d’un tartare de boeuf relevé de petites touches d’acidité. Un plat qui lui ressemble et qui me plait tout autant.CentPourCent

Je prend le temps d’aller dire bonjour à Giovanni Bruno ( Senzanome * ) en ‘cuisine’ ( et que même il me fait la bise ) avant d’attaquer son plat. Petite déception de mon côte car le plat ressemble fort à ce qu’on servait sur le Tram Experience, mais cela reste tout de même bien bon. J’avais gardé le meilleur pour la fin; le plat crée par Damien Bouchéry. Je salive encore de l’incroyable mise-en-bouche servie à Culinaria, donc disons que je savais à quoi m’attendre. Le plat dépasse toute mes attentes. La viande est succulente, puis j’adore le contraste entre le coté juteux de la chair et le cremeux du yaourt. C’est tout simplement excellent.IlSenzanome

La gourmandise est un vilain défaut, on le sait. Pourtant on ne résistera pas à un petit plateau de fruits de mer composé par Julien Burlat qui pour l’occasion renomme son restaurant en ‘Dome-sur-Mer’. L’assiette de saumon fumé maison me têntait bien, mais bon là c’est le portefeuille qui connait des limites^^ Petit regret qu’il n’y ait pas de vrai dessert sur place ( logique non, je ne serais pas fidèle à moi même sinon ^^ ). Car manger de la glace, aussi tentant que les parfums puissent être, sous la pluie cela reste bof quand même.Bouchéry

On hésite à rester à la mer, mais le mauvais temps nous poussera à rentrer. Ainsi que ma vessie^^ Eh oui, si j’ai un commentaire à donner c’est le manque de toilettes sur place ainsi que de solutions ‘anti-pluie’. Néanmoins, nous avons passé un bon moment sous ce petit chapiteau entres les gourmands culinaires, les visiteurs curieux et les chefs ( oui oui, dans la foule on a pu apercevoir Stefan Jacobs et un des frères Colmer ). J’ai hâte de voir ce que le Culinaria du Sablon aura à nous proposer mais en attendant, je met de l’argent de coté car il ce peut bien que j’aille bientôt faire un tour chez Bouchéry 😉DomeSurMer

Culinaria – La Plage des Chefs 

* Martin Volkaerts ; Tomates&Crevettes revisité – Gelée de pulpe de tomates – Pickels de tomates – Tomates vinaigrées – Glaçons de tomates – Espuma de gazpacho – Crevettes – Tuile de pain – Verveine – Poudre d’olive
* Axel Collona-Cesari ; King Crab – Tartare de boeuf – Meringue de pamplemousse – Rubarbe – Mousse d’avocat – Fenouil aigre doux
* Giovanni Bruno ; Veau au Maquereau – Soja – Gingembre – Oeufs d’harangs fumés – Huile d’olive – Tomates cerises – Câpres
* Damien Bouchéry ; Secreto d’Iberico – Yaourt fumé – Pastèque

 

 

 

Laisser un commentaire