La Buvette / Nicolas Scheidt

Nicolas Scheidt a le vent en poupe! L’année passée, le Gault&Millau le nommait ‘Grand Chef de Demain’ pour Bruxelles et l’honorait en lui accordant une double toque pour La Buvette. Cette année, il ouvre son troisième restaurant à l’effigie de son Alsace natale, le Hopla Geiss. Bref, Nicolas Scheidt est le chef ‘in’ de Saint-Gilles. L’occasion idéale pour moi de tester cette fameuse adresse de la chaussée d’Alsemberg. LaBuvetteLa Buvette se trouve dans une ancienne boucherie entièrement ré-aménagée, seul les crochets au plafond ainsi que le rideau de séparation sont les derniers temoins du commerce d’antan. L’interieur est juste magnifique; carrelages au sol et sur les murs, boiserie art-déco, tables noires,.. La cuisine française mise à part, on se croirait presque dans un endroit bien bruxellois. LePiègeAFilles

Ici, pas de carte, on se laisse tenter par les envies du chef et les produits de saison. Un seul menu unique, mais le choix entre la version large et une extra large. Pour le lunch du midi, celui qu’on a testé, cela laissait donc la possibilité de choisir entre un menu 5 ou 7 services. Petit plus, l’équipe s’adapte à vos ‘restrictions alimentaires’ si nécéssaire. ( on remplacera le poulpe de mon plat par du saumon )SaumonRadicchioGroseilleLaBuvetteJe prend donc le fameux menu XL, qui sur papier m’avait l’air plus que prometteur.
Entre temps je sirote un verre de ‘ Piège à Filles‘, un vin mousseux rosé qui est vraiment un véritable piège à nanas. Tout doux, légèrement sucré, parfait pour commencer mon lunch. Les plats se succèdent, certains plus goutus que d’autres mais tous aussi jolis et pleins de couleurs chatoyantes.AnguilleFuméeLaBuvetteLes plats sont balancés, les saveurs bien maitrisées, mon seul regret sera peut-être une note d’amertume trop présente dans certains mets. Moi qui aime plutôt les saveurs sucrées ou aigre-douces, j’ai un peu de mal à m’accomoder. Le ‘épinard-ricotta-sésame noir’, plat phare de la maison, retiendra toute mon attention. Ainsi que le mélange ‘crème de marron – chou fleur’. ChouFleurMarronLaBuvetteTruitePamplemousseCourgeLaBuvetteMon lunch se terminera sur une note douce et sucré, à base de coing et de sorbet aux herbes. De la meringue ajoute une touche croquante au dessert. Juste ce qu’il fallait pour cloturer cet agréable lunch…LaBuvetteBruxelles

Si j’ai choisi d’aller diner à La Buvette, ce n’est pas par hasard mais plutôt grace à une collaboration avec ‘Slow Food Brussels‘. L’idée est de mettre en avant des restaurants qui respecte les principes de bases du Slow Food telle que l’utilisation des produits locaux et de saisons. Si vous ne connaissez pas encore ce mouvement, je vous invite à aller faire un tour sur leur site web.

Cerise sur le gâteau, une petite recette de la part de Nicolas Scheidt bien de saison ^^

Velouté chataignes/cèpes séchés au vin de noix.

1 cs d’huile d’olive
1 noix de beurre
100g d’oignons blancs
50g de cèpes séchés
3 fines tranches de lard fumé
1 cc de curry doux
100g de chataignes sous vide
3 cs de vin de noix
½ l de lait, voire un peu plus
2 feuilles de laurier
1 cs de vinaigre de vin rouge
4 cs de mascarpone
ciboulette, cerfeuil, estragon
huile de noix

Colorez à l’huile et au beurre les oignons émincés, les cèpes séchés réhydratés, le lard coupé en petits lardons, le curry doux et les chataignes.
Déglacez au vin de noix, et mouillez avec le lait et l’eau de trempage des cèpes.
Laissez mijoter une quinzaine de minutes avec le laurier.
Mixez fortement après avoir retiré le laurier, et détendez eventuellement avec du lait pour obtenir la consistance voulue.
Assaisonnez avec bon vinaigre de vin rouge, salez et poivrez.
Servez dans des bols bien chauds et garnissez d’une quenelle de mascarpone, d’un filet d’une bonne huile de noix et d’herbes fraiches.

————————————————————————————————-

La Buvette – Restaurant Gastronomique 

Sur le web ; http://www.la-buvette.be/
Et en vrai ; Chaussée d’Alsemberg 108, 1060 Saint-Gilles

Laisser un commentaire