Souvenirs du Cap Vert

Turtle Bay / Cap Vert

Alors que je reviens tout juste de vacances, je profite des quelques jours de repos qu’il me reste pour écrire mon article sur ma dernière aventure en date ; l’île de Sal.

Vous vous en doutez probablement, mais mon boulot ne me permet pas beaucoup de liberté quand il sagit de vacances. Faut prendre ses congés quand le restaurant ferme, on est pas flexible en rapport au départ / retour, on a nos dates souvent quelques semaines avant,…. Pas facile des lors de ‘planifier’ ses vacances. Pour mes vacances de janvier, j’ai donc opté pour un last-minute via une agence de voyage. Oui je sais, cela ne me ressemble pas. Et encore moins le faite d’avoir choisi un resort en all-in. On est vraiment loin de mes habitudes de ‘voyageuse / exploratrice’ mais là, j’avais envie de profiter du peu de vacances que j’avais sans trop devoir me prendre la tete. A moins d’une semaine du départ, la destination est choisie, je pars au Cap Vert!CaboVerde_Map

Ancienne colonie portugaise ( affranchie depuis 1975 ) se trouvant juste en face des cotes sénégalaises et profitant d’un climat chaud et sec, le Cap-Vert est une destination encore assez méconnue. Son emplacement géographique la situant au carrefour entre 3 continents ainsi que son histoire coloniale font du Cap-Vert ( et de ses habitants ) un endroit aux multiples visages et métissages.

Direction Sal, une des îles qui compose l’état insulaire du Cap Vert plutôt réputée pour ses plages blanches idylliques et ses eaux d’un bleu turquoise. Je loge au Riu Funana, un grand complex hôtelier ( de 4 hectares ) à 10 min de Santa Maria, au sud de l’île. Sal_Riu_FunanaRiu_Funana_Pool

A mon arrivée, non seulement je fus frappée de plein fouet par le vent en sortant de l’avion mais sur le chemin de l’aéroport à l’hôtel c’était pas très très folichon comme vue. D’ailleurs, notre hôtesse nous dit dans le bus de regarder à droite puis à gauche, pour voir qu’au final y a pas grand chose à voir ( en tout cas, sur ce trajet ). Le paysage de Sal est très désertique, très aride ou peu de végétation y pousse, un vrai contraste avec les magnifiques plages exotiques. Sal est un endroit qui se découvre, car a première vue elle n’a rien a vous offrir. C’est faux. Il suffit de prendre le temps, de prendre la route et de partir à la rencontre des cap-verdiens, peuple tellement accueillant. Apres, il est vrai que ce n’est pas l’endroit qu’on ira visiter pour y voir un patrimoine historique riche. CapVert_Beach_SurfCapVert_People

Le point fort de l’île, c’est qu’à chaque saison il y a des choses à faire ou à voir .
En hiver, le vent souffle bien donc on se laissera tenter par du kite ou par de la planche à voile. Sal fait même partie du top 5 des meilleurs spots au monde pour faire des sports nautiques à voiles.
Au printemps, on peut y observer la baleine à bosse qui y vient avec son petit juste après avoir accouché ( cela pour éviter que le petit ne se fasse agresser par les baleines mâles ).
Puis durant l’été et partiellement en automne, les tortues marines viennent pondre sur les plages de l’île de ou l’on pourra apercevoir des bébés tortues naître quelques semaines plus tard. Le Cap-Vert ( plus particulièrement Boa Vista, l’île voisine ) est le troisième plus important site au monde de ponte pour les tortues marines. Etant continuellement en danger, du à la pêche mais aussi au tourisme, le gouvernement cap-verdien a identifié puis mis en place 47 zones protégées sur l’ensemble du territoire de l’archipel à fin de préserver les tortues.

Et tout au long de l’année, on scrutera des ailerons au loin que ce soit ceux des dauphins ou ceux des requins-citron ( plus sporadique ) qui y nagent. Donc même si Sal laisse à désirer question flore, la faune ( marine ) y est bien présente.CapVert_ShipWreckCapVert_Shark_BaySal_Jeep_Tour
Que faire sur l’île de Sal ;

* Ponta Preta : La fameuse Kite Beach de l’île, on en aperçoit d’ailleurs ses nombreux voiles déjà de l’avion alors qu’on s’approche de l’aéroport. ( Je vous ai déniché une petite video pour que vous puissiez voir ce joli endroit )
* Pedra de Lume : Ce grand cratère volcanique s’est transforme en énorme mine salière naturelle grâce à l’eau de mer qui s’y est infiltrée. C’est d’ailleurs de là que l’île tient son nom, Sal voulant dire ‘sel’. De nos jours, le site industriel est peu exploité ( la production étant limitée aux besoins de l’île ) mais on peut encore y voir les anciennes installations. L’eau y est 10 à 15 fois plus salée que l’eau de mer et si on s’y baigne, on flotte à la surface ( c’est comme porter des brassards aux bras et aux pieds ). D’après la légende, une baignade de 10 min vous rendra 10 ans plus jeune! De plus, c’est assez agréable car le sol y est chaud et après, on a vraiment une peau de bébé toute douce!
* Terra Boa : Cette plaine aride offre aux yeux un spectacle surréel grâce aux mirages qui y apparaissent. Au loin, on pense y apercevoir un lac pourtant la plaine est bien asséchée.
* Buracona / Ohlo Azul : Cette tranchée dans la falaise offre des bassins naturels ou l’on peut s’y baigner alors que les vagues se déchaînent juste à coté. A quelques pas de là, il y l’œil bleue ; un trou dans le sol qui donne sur une grotte souterraine inondée par la mer. Lors des journées ensoleillées et vers les environs de midi, les rayons de soleil irradient de partout dans le trou transformant la grotte en une magnifique cave d’un bleu exaltant. Les plongeurs avertis peuvent même y faire un tour.
12506998_10153815051436054_836571367_n* De la plongée sous-marine ; La faune marine y étant d’une diversité et d’une richesse incroyable, on peut observer des bancs de poissons colorées ainsi que de jolis coraux. Pas besoin de brevet, on peut faire des séances d’initiation et donc faire de la plongée accompagné d’un moniteur.

 

 

Je l’ai fait et c’était juste dingue comme sensation! Pourtant, j’ai une peur bleue de me noyer mais je me suis sentie en sécurité tout le temps et j’ai vraiment profité de ce moment particulier. Je suis descendue jusqu’à 8m de profondeur et j’ai eu le plaisir de voir un tas de poissons!
! Pour ceux qui n’osent pas passer le cap ( mwahaha, quel jeu de mots ), il est aussi possible de faire du snorkeling.
CapeVert_VinhoVerdeCaboVerde_Sal_JeepCapVert_SalinesSal_TerraBoa 20160108_122509Sal_SalinesCaboVerde_Blue_SeaCapeVert_CapoeiraCapVert_FishCaboVerde_BoatSantaMaria_CapVertCapeVert
CaboVerde_NoStressSantaMaria_Beach_BarCapVert_2016_January

– La preuve sur IG que je me la coulais douce la-bas au Cap Vert –

CapVert_Riu_Funana

 

Laisser un commentaire