Bye Bye 2016, Hello 2017

Bye Bye 2016 ….

Cette année fut dévastatrice… Pas pour moi, mais pour le monde entier… Je ne suis pas du genre à regarder la télé mais pourtant, partout où j’allais, j’avais droit aux infos pas très réjouissantes qui me venaient des quatre coins du globe.  » Allo le monde, est-ce que tout va bien ?  » … Non je ne le pense pas.. De toute façon, où que l’on soit, personne ne fut épargné. Victimes de guerres interminables, dommages collatéraux de ce qui se passe autour de nous.. Rien n’est facile, ni pour toi qui vit au loin, ni pour moi juste ici.

Cette année fut tragique… Particulièrement ce jour où quelques hommes se décidèrent à s’en prendre à ma jolie ville. Bruxelles, ma belle… Plus si belle que ça, sous nos larmes et notre deuil. Pourtant elle est d’habitude si jolie ma ville, quand elle vibre aux couleurs et aux sons de la multiculturalité ou quand on danse sur ses toits en été. Il n’en fallait pas beaucoup, le temps d’un moment, on cligne des yeux et hop… Les sourires si chaleureux de ses habitants, perdus. Et comme si ce n’était pas assez, comme si blesser toute une ville ne suffisait pas, d’autres villes ont suivi le pas. Involontairement. Nice, Istanbul, Berlin,… Elles aussi, elles étaient belles…

Cette année fut triste… Petit à petit, on m’enlève les héros de ma jeunesse ou de celle de mes parents. Moi, fana de cinéma, c’est avec un pincement au cœur que je dis au revoir à Alan Rickman, me demandant si je dois encore le détester dans Harry Potter ou pas, ainsi qu’à Carrie Fisher,  princesse ‘intergalactique’ à peine retrouvée et déjà envolée. Bye Bye Bowie, il ne chantera plus. Ni Prince ou Georges Michael d’ailleurs. Last Chrismas, I gave you my heart.. Quel ironie quand même..

Et pourtant… Malgré toute cette haine, toute cette noirceur, il y a toujours eu un peu d’espoir.

Car cette année fut aussi positive. Peut-être pas pour le monde entier, mais surtout pour moi.

Cette année, j’ai changé.. Ne va pas croire que ce fut facile, loin de là. Il y a eu des larmes, des déceptions,… De la douleur, émotionnelle mais physique aussi. Pas facile de croiser son reflet dans le miroir, quand ce n’est plus le même visage qu’on y voit. D’abord mauve et gonflé puis jaunâtre, un nez légèrement en trompette qu’on aime pas, un visage marqué et creusé du à l’opération… Mais on se dit que c’est un mal pour un bien… Qu’après on sera heureuse d’avoir un beau sourire… On y croit, on souffre mais on accepte la douleur. Car on sait que c’est le résultat final qui compte.

Cette année, j’ai évolué…. Loin du côté physique qu’apporte le changement, j’ai grandi… Je ne suis clairement plus la même personne qu’il y a un an, encore moins celle que j’étais en 2015 ( post rupture, post thérapie, post tout en faite… ). Des dizaines de voyages, des centaines de rencontres et un milliers de souvenirs plus tard, j’aime la personne que je suis devenue. Avec mes défauts, je l’avoue certes, mais aussi avec mes qualités.. S’aimer soi, c’est la chose la plus importante à concéder. Le reste, c’est que du bonus…

Je t’avouerai que quelque part, moi aussi je suis contente de fermer la page sur ce chapitre un peu bizarre que fut 2016 mais c’est juste parce que je sais, au fond de moi, que 2017 me réserve des choses encore bien plus merveilleuses… Puisse-t-elle me permettre de voyager sans fin, de découvrir librement et d’être heureuse tout simplement…

Hello 2017 !

The best is yet to come 😉

 

 

Laisser un commentaire